International
Master in
Cinema
Studies

Université de Lille

fr | en

Rattaché au Laboratoire de Recherche C.E.A.C. (Centre d’Etude des Arts Contemporains), le parcours en études cinématographiques de l’Université de Lille se situe dans un cadre de collaboration privilégié avec les disciplines dédiées à l’étude des arts de la scène, de la danse, de la musique et des arts plastiques.

Son orientation spécifique d’enseignement et de recherche considère le « Cinéma » au sens large, de ses premières formes chronophotographiques jusqu’à ses multiples dispositifs médiatiques contemporains. Elle se répartit en trois axes de directions :

  1. Philosophie, esthétique, analyse des images
  2. Histoire, archives, représentations sociales
  3. Spectacle, intermédialité, dispositifs techniques

Dans ses activités de formation et de recherche, le parcours cinéma de l’Université de Lille aborde les œuvres audiovisuelles en les rapportant à de grandes approches transversales, complémentaires et croisées.

L’objectif est d’offrir aux étudiant-e-s les outils pour appréhender les modalités d’élaboration, de diffusion et de consommation des images en mouvement, y compris les plus actuelles, à l’aune des traditions esthétiques, philosophiques et culturelles qu’elles viennent constamment reformuler, voire contester.

Les productions médiatiques s’y voient inscrites dans une série dynamique de généalogies historiques (le plus souvent liées à l’émergence, depuis un peu plus d’un siècle, de paradigmes propres à la modernité technico-scientifique). Celles-ci permettent de mieux comprendre les enjeux qui définissent le présent comme les nouvelles tendances destinées à marquer l’avenir.

Parmi les points forts des enseignements donnés à Lille se détachent notamment certains objets d’étude :

  • Les installations et les dispositifs des images en mouvement dans l’art contemporain (en collaboration avec des institutions muséales)
  • La musique et le son
  • La couleur
  • La tradition philosophique de l’étude des médias et des arts (Adorno, Benjamin, Deleuze, Foucault, Kracauer)
  • Les genres spectaculaires : comique, horreur, film musical...

En 2015-16, le parcours cinéma s’est scindé en deux parcours distincts :

  • « Cinéma et nouvelles images »
  • « Cinéma, documents, archives ».

Dans ce cadre, une étroite collaboration avec la Cinematek (Cinémathèque Royale de Belgique, à Bruxelles) est désormais acquise (Echanges/cours à Lille ; conférences à Bruxelles ; stages ; recherche et exploration de fonds par les chercheurs, les doctorants et les étudiants ; colloques organisés en commun autour de ces travaux)

Le Master en Études cinématographiques à Lille réunit des chercheurs dont les sensibilités pourtant différentes s’accordent parfaitement pour dire les enjeux posés par l’étude du cinéma parmi d’autres images et d’autres pratiques artistiques aujourd’hui. Le parcours en études cinématographiques réunit des enseignants-chercheurs de formations différentes (histoire et esthétique du cinéma, philosophie et philosophie de l’art) qui partagent ce souhait d’éviter le double écueil d’une interdisciplinarité trop flottante empêchant de saisir avec précision les interférences entre les médiums, et celui d’un repli du cinéma sur lui- même qui lui ferait manquer la richesse des rencontres avec les autres images. Les activités de recherche des enseignants-chercheurs en Études cinématographiques ont toujours été en ce sens, aussi bien lors des séminaires doctoraux que des journées d’études.

Le programme du Master international en Études cinématographiques et audiovisuelles (IMACS) déborde les frontières de la discipline. Il met en relief les liens déjà existants entre les chercheurs en cinéma et des chercheurs du Centre d’Etude des Arts Contemporains (en Arts plastiques et en Musicologie) ou dans des domaines d’enseignement et de recherche d’autres départements et d’autres centres de recherche (en Histoire et en Philosophie). Dans le cadre de journées d’études ou de séminaires doctoraux notamment, la proximité de l’ensemble de ces chercheurs a été éprouvée. Il s’agit donc bien d’offrir aux étudiants inscrits dans ce Master international la possibilité de bénéficier de ces échanges et de suivre des cours inscrits au programme des études cinématographiques et/ou des séminaires relevant d’autres domaines. La conjonction de ces disciplines distinctes est l’occasion de réaffirmer, quel que soit le mode d’approche ou la perspective privilégiée, que l’image est bien le centre des préoccupations de l’ensemble de ces chercheurs. Ces parcours aux frontières du cinéma constituent sans doute une des principales richesses du programme proposé à Lille, complété des activités de recherche conduites le plus souvent en collaboration avec des partenaires locaux (le Pôle Images NPDC et Le Fresnoy).

Langue(s) des cours

Tous les cours sont donnés en français. Les travaux (oraux et écrits) qui permettent de valider les cours sont également en français, mais les enseignants peuvent accepter, selon les cas et sur demande, des travaux en anglais.